Créations de sociétés pourquoi la SAS domine et les SCI déclinent

Créations de sociétés : pourquoi la SAS domine et les SCI déclinent

En 2023, selon le bilan annuel des greffiers de tribunaux de commerce, le nombre de sociétés créées a connu une légère décroissance. Cependant, la création d’entreprises résiste et montre une tendance positive dans un contexte économique peu favorable.

Au cœur de ce paysage, une tendance s’impose : la montée en puissance de la Société par Actions Simplifiée (SAS) et le déclin des Sociétés Civiles Immobilières (SCI).

Création de sociétés en 2023 : en perte de rythme

En 2023, la création d’entreprises a légèrement reculé. D’après le bilan annuel publié par le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce (CNGTC) et Xerfi Specific, 364 096 sociétés ont été immatriculées, incluant toutes les sociétés, y compris les sociétés civiles immobilières non prises en compte dans le bilan des créations d’entreprises publié par l’Insee. Les nouvelles immatriculations de sociétés ont diminué par rapport à l’année précédente (-8,9 %), mais elles restent à un niveau nettement supérieur à celui d’avant la pandémie (+18,4 % par rapport à 2019).

Malgré un contexte économique difficile, certains entrepreneurs ont continué à créer des entreprises, mais cette baisse est en réalité moins importante qu’il n’y paraît. Le nombre d’entreprises non créées en 2023 est estimé à 100 000 par le président du CNGTC, un déficit attribué au démarrage chaotique du guichet unique opéré par l’INPI au début de l’année 2023.

Domination remarquée des SAS

Depuis quelques années, la société par actions simplifiée (SAS) est devenue le choix privilégié pour la création d’entreprises en France, représentant désormais la moitié des créations. Ce phénomène est en grande partie dû à la flexibilité offerte dans la rédaction des statuts et à l’assouplissement des obligations comptables pour les entreprises réalisant moins de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Lire aussi :  Fin d'une aide clé de Pôle Emploi pour les Français : découvrez si vous êtes concernés

De plus, les dirigeants de SAS bénéficient d’un statut particulier, différent de celui des gérants de SARL, ce qui contribue à accroître l’attractivité de ce statut. Enfin, on note une augmentation significative de la proportion de nouvelles SAS depuis 2019, ce qui témoigne de la popularité croissante de ce type de société. Cette tendance souligne la recherche d’une structure juridique adaptée aux besoins évolutifs des entrepreneurs modernes.

L’affaiblissement des SCI

En 2023, une baisse significative du nombre de nouvelles Sociétés civiles immobilières (SCI) a été enregistrée, avec une diminution de 14,7 % par rapport à l’année précédente. Cette tendance à la baisse est attribuable en grande partie à l’effondrement du marché de la construction neuve et à la diminution des ventes dans l’ancien, des facteurs qui ont eu un impact direct sur les activités immobilières.

Parallèlement, le nombre d’agences immobilières en difficulté a doublé, et la plupart des professions du bâtiment ont également connu une augmentation de 50% de leurs procédures collectives. En réalité, Il semble ne pas y avoir d’opportunité de redémarrage à court terme dans ce domaine. Cette situation reflète les défis majeurs auxquels le secteur immobilier est confronté, nécessitant des mesures de soutien ciblées pour encourager la reprise.

Company News est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux