Arnaques et offres douteuses sur France travail, Pôle emploi ne fait pas le travail requis

Arnaques et offres douteuses sur France travail, Pôle emploi ne fait pas le travail requis ?

En ces temps difficiles pour beaucoup, trouver un emploi est déjà assez compliqué. Pourtant, un manque de vigilance est  actuellement observé de la parts des chômeurs, en ce qui concerne les offres frauduleuses.

Même au sein de France Travail, l’on peut constater que les chiffres des arnaques sont très élevés. Une bien triste nouvelle pour les citoyens qui sont déjà en difficulté pour trouver un job.

Sous quelle forme se présentent ces fraudes ?

Il existe plusieurs types de pièges concernant les offres de travail, les connaitre est un atout majeur pour éviter de perdre son temps, son argent et son énergie à aller à des entretiens d’embauche qui ne correspondent pas au type de travail attendu.

Dans un premier lieu, on peut constater les usurpations concernant le contrat de travail. Ces dernières affichent des opportunités de CDI.

par exemple et une fois sur place les candidats se rendent compte que c’est un CDD ou un contrat d’intérim à très courte durée (une semaine ou même une journée).

D’autre part et encore plus dangereux, les offres frauduleuses. Ils proposent par exemple des contrats alléchants en restant à domicile, mais une fois tombés dans le panneau, les chômeurs sont hameçonnés.

Les arnaqueurs demandent des informations personnelles tels que le numéro de compte bancaire, le numéro de sécurité sociale ou des copies des pièces d’identité.

En cas de suspicion d’arnaque, l’on peut les signaler sur un site spécialisé : Pharos. Celui-ci a été conçu pour lutter contre les annonces frauduleuses en ligne.

Que fait l’Etat pour lutter contre ces fléaux ?

La politique actuelle du gouvernement en place vise à la diminution du taux de chômage à hauteur de 5% pour 2027.

Lire aussi :  Ces start-ups françaises ont brillé au CES à Las Vegas et vont révolutionner notre quotidien

Pour y parvenir, l’État réforme plusieurs lois liées aux allocations pour les chômeurs. Dans la majorité des cas le durcissement de ces textes conduit à des difficultés financières pour les personnes à la recherche de travail.

On peut donc s’attendre que l’État mette en place des dispositions pour protéger ces personnes recherchant à revenir dans la vie active.

Néanmoins, pour le moment la protection des citoyens concernant ces méthodes de fraude sont faibles. Il devrait pourtant se pencher sur la question, étant donné que la perte de confiance des chercheurs de travail pourrait affecter l’atteinte des objectifs fixés.

Comment se protéger ?

Pour éviter de tomber dans ces pièges, il existe quelques astuces. Premièrement, toujours vérifier lors des entretiens téléphoniques le type et la durée du contrat.

Deuxièmement, si l’offre parait trop alléchantes, il ne faut en aucun cas communiquer des informations privées et vérifier l’existence de l’entreprise.

Pour faciliter la recherche d’offre, il est également important d’utiliser les filtres disponibles sur les plateformes destinées afin de ne tomber que sur des emplois qui correspondent au profil recherché et affiché uniquement les offres récentes pour éviter de postuler dans un emploi déjà pris.

Company News est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux